Situation

 

 

La voici, la Guadeloupe, Karukéra, ou l'île aux belles eaux, telle que l'avaient appelée les Arawaks, amérindiens vivant autrefois sur cette île et qui ont disparu.

 

Bordée à l'est par le'Océan Atlantique, à l'Ouest par la mer des Caraîbes.

 

Ses magnifiques plages de sable de couleur différent d'une zone à l'autre, passant du blanc, au roux, puis au gris et au noir,

Son climat, chaud toute l'année, mais humide,

Sa diversité des paysages, son air pur, ses habitants souriants, ses villages typiques, ses constructions créoles,

 

Tout cela nous donné envie de nous évader, et nous avons débarqué le 9 juillet 1996.

 

Un paradis sur terre, l'île certainement la plus belle de la Caraïbes, qui mérite d'être connue.

 

Mais quel que soit le paradis où l'on vit, il ne faut pas croire que tout tombe du ciel.

 

Certes, la nature est généreuse, les arbres fruitiers sont présents partout, on peut pêcher son poisson, mais pour vivre correctement, il faut encore travailler ... ou vivre de ses rentes.

 

La vie est plus chère qu'en France continentale, il  a peu d'industries, donc les Guadeloupéens ont recours à l'importation, ce qui augmente les prix.

 

Mais notre façon de vivre est différente, tout va beaucoup moins vite, pas de stress, plus de tolérance, plus de nonchalance, et surtout bien respecter le proverbe :

Ce que nous ne pouvons pas faire le jour même, remettons le à demain.

 

Complètement déconseillé pour les spiddés.

Ce serait nous gâcher la vie!!!!

 

 

Notre lieu d'élection pour poser nos valises, nous y avions réfléchi, avant de tout quitter:

le petit village de Deshaies.

 

Il y a 14 ans, c'était la campagne, mais ce coin s'est vite développé.

 

Nous avons eu la chance de pouvoir acheter une superbe propriété, sur un morne (petite montagne), à 100 m d'altitude, face à la mer des caraïbes.

La photo carte postale, que nous ne nous lassons pas de comptempler, tant que le soleil ne s'est pas couché, après avoir bien sûr observé son coucher, sur la mer, face à nous.

 

C'est un spectacle magnifique, puis, encore plus beau, les reflets du blanc au jaune, orange, rose, ou rouge sur les nuages, de vrais tableaux d'artistes.

 

De notre maison, pas de vis à vis avec les voisins, devant un bois, et la mer; derrière, un bois et une maison plus loin; au dessus, un champ inconstructible qui actuellement sert de pâturage à des cabris (chèvres locales); en contrebas, nos voisins, que nous ne manquons pas de saluer, lorsque nous passons devant eux, mais que nous ne pouvons pas voir de chez nous.

 

 

Vous pouvez constater que nous avons à proximité de magnifiques plages de sable roux, celle de Fort Royal, celle de la Perle, toutes deux situées à moins d'un kilomètre, puis la plage de Riflet, et à 5 km, la plage la plus réputée de la Guadeloupe : La Grande Anse.

 

Peut-on rêver mieux, comme lieu de vie ?

 

Nous savons encore apprécier ce que le fruit de nos années de travail a pu nous offrir.

 

Mais, reste maintenant à entretenir, et à vivre, donc nous travaillons encore.

 

 

Vous savez maintenant où nous vivons, et je vous ferai chaque jour découvrir une commune différente, en commençant bien sûr par la notre.



24/08/2010
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Loisirs créatifs pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 30 autres membres