Avant dernier week-end de vacances !!!!!

Et oui, on pense que 6 semaines, c'est long, loin de la famille, seule la plupart du temps, mais je n'ai pas vu le temps passer. Et les derniers jours, vont filer à vitesse grand V.

 

J'ai d'ailleurs toujours eu cette impression, les vacances scolaires.... ça paraîssait long au début, et court, à la fin, un jour on disait .... déjà !!!!

 

 

Tout a une fin, pour mieux recommencer plus tard.

 

Après une bonne nuit de sommeil, comme d'habitude, il est 5 heures, pas besoin de réveil, je saute du lit.

 

Dehors, il fait nuit et frais. Pour me réchauffer, pourquoi ne pas m'avancer dans mon travail, demain, j'ai deux arrivées, aujourd'hui un départ, et lundi, une nouvelle arrivée.

 

Grand coup de balai dans toute la maison, pendant que le fer chauffe, puis repassage, il est actuellement 6h26, et tout mon linge est prêt, trié, pour chacun des bungalows que je dois préparer.

 

Dès le départ des occupants, j'irai faire le nettoyage et préparer, pas de perte de temps.

 

loueur de gîtes : un métier où il faut être là tous les jours, mais tout de même de grands moments libres, si l'on s'organise correctement.

 

Le ciel semble clément, le soleil commence à pointer son nez. Je suis à jour de mon travail.

 

En repassant .... les draps, j'ai repensé, à ce système que je souhaite créer pour me faciliter la tâche, et je commence à avoir une petite idée.

 

Conservatrice, comme si j'avais toujours peur qu'il y ait une guerre !!!, j'ai pensé à des objets que je possède à la maison, et qui pourront me servir à inventer mon système.

 

Soyez encore un peu patients, je finirai bien par vous donner l'astuce, mais y a t-il encore beaucoup de personnes qui repassent les draps? Serez vous nombreux à vouloir la connaître?

 

Mon fils a fini par rejoindre la Martinique, jeudi, et arrivé chez lui, son appartement était inondé, une fuite à la chasse d'eau.

 

Cinq centimètres dans tout l'appartement et une invasion de moustiques !!!! alors qu'il y a épidémie de dengue. Vite, droguerie, insecticides, et serpillières pour éponger. Certains meubles n'ont pas résisté.

 

C'est un jeune, et nous n'avons pas pensé de lui donner les consignes de sécurité, à son départ : couper l'eau, l'électricité et le gaz pour une absence prolongée.

 

C'est l'expérience qui fait prendre conscience des risques.

 

Il a repris le travail. Son patron le vouvoie maintenant, après l'avoir toujours tutoyé, lui demande un justificatif pour son arrivée en retard en Martinique, pas de soucis, la compagnie maritime lui a bien fait un certificat. Une fois qu'il le lui a porté, il lui demande de justifier, pourquoi, il n'est pas venu directement au travail dès son débarquement du bateau.

 

Il a du justifier, par une attestation de son loueur son inondation.

 

Il va recevoir une lettre pour faute professionnelle, malgré les justificatifs, mais mon fils s'est empressé de récupérer son planning, et le jour en question ... il était de repos.

 

Mais quelle est cette nouvelle génération de patron?

 

Mieux, mon fils travaille d'après-midi. Le patron a affiché, les tâches journalières, bien plastifiées, et l'après midi, la quantité de travail est la même que celle du matin .... sauf que mon fils est tout seul pour travailler, et le matin, ils sont deux !!!!

 

Que cherche son patron? Pour gagner un smic, mon fils doit faire le double de travail des autres, et tout seul, alors que son patron ne lui a toujours pas mis aucune qualification sur son bulletin de salaire, aucun coefficient, et que si l'on applique la convention collective de la Boulangerie, un ouvrier non qualifié ne devrait pas travailler seul !!!

 

Facile d'exploiter les gens. Mais nous ne pouvons tôlérer ce genre de comportement. Notre fils accepte de revenir en Guadeloupe, dès qu'il aura une place.

 

Je ne pensais pas qu'il était si difficile de travailler dans le privé !!! Nous avons été chefs d'entreprise de 1985 à 2009, et nous n'avons jamais traité nos salariés de cette façon. Nous ne pouvions donc pas comprendre la grogne des salariés.

 

Aujourd'hui, nous revenons à la réalité, nous avons toujours privilégié les salaires, avant notre propre revenu, .... c'est certainement pour ça que malgré les efforts fournis, nous ne sommes pas vraiment riches.

 

Maintenant je travaille pour moi, et pour moi-même, mais en esprit d'équipe. Ce que je gagne est à moi, ce que je fais gagner aux autres, je suis heureuse, car, s'ils gagnent, je progresse et mon intérêt est de les faire gagner, pour mieux réussir.

 

Mais chacun a sa propre affaire. Pas d'embrouille, un but collectif : directeur d'ici la fin de l'année.

 

Puis Ambassadeur d'ici 5 ans et la liberté financière. Pas de patron sur le dos, pas de collègues avec qui il y a des tiraillements, pas de stress, pas de contrôle d'horaires, .... rien de tout ça, et des revenus, car c'est un vrai travail. Mais tellement de temps de libre !!!!

 

Les grands trusts américains se sont bâtis de la même façon, pas besoin d'un trust pour moi, mais assez d'argent pour vivre correctement ou plus.... j'y arrive petit à petit.

 

En cinq mois, j'ai construit un mini empire !!!! Dans quelques mois, ce sera une grande équipe, car bien formée pour faire de la duplication pis multiplication, et même si je gagne un seul euro sur chacun de mes membres, c'est tout de même moins contraignant que de gagner 100 euros à moi toute seule. Et lorsque ce n'est plus 100 membres mais 1000 ou 2000, c'est tout de même bon à prendre !!!!

 

Bon week-end à tous.

 

Guylaine

Skype : guyl971

Pinaud

97126 DESHAIES

Guadeloupe

Mon activité : ICI

Mes gîtes : ICI

 

 

 

 



04/09/2010
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Loisirs créatifs pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 29 autres membres